Vendredi, 14 avril.
Demain, nous allons à Mons. Le festival "Trolls et Légendes" s'y déroule pendant trois jours, à partir d'aujourd'hui.

Nous avons déjà nos tickets d'entrée et les billets de train depuis quelques jours.
Reste à voir l'horaire.
Surtout, au vu des photos de ce vendredi matin, ne pas arriver pour l'ouverture (10h)!!
Donc, je choisis un train qui partira de la gare Centrale à 9h42, arrivée à Mons un peu avant 11h.
Le métro de 9h22 sera parfait pour nous mener à temps à la gare .


Samedi, 15 avril.
Comme toujours avant un départ, je visite les sites de transport pour vérifier qu'aucun problème n'a surgit!
Et il y en a un ... la gare Centrale est fermée pour cause d'incendie!!
Pas grave, nous partirons depuis la gare suivante, la gare du Midi. Le même métro nous y amène.

Arrivés à la gare vers 9h30, nous constatons que notre train n'a pas été annulé et est annoncé dans les "départs à confirmer".
Pour le moment, il n'affiche même aucun retard.
Quinze minutes plus tard, un retard d'un quart d'heure s'affiche.
Pas grave ... ça nous éloignera de l'heure d'ouverture à Mons, ce qui n'est pas plus mal.

Nous jetons régulièrement un oeil sur le tableau d'affichage  pour voir si notre 9h54 s'approche enfin des "départs confirmés".
Oui ...  il n'est plus qu'à quatre places de ce tableau tant espéré.

Nouveau coup d'oeil.
Notre train a disparu!! Nous attendons encore un peu. C'est sans doute une erreur de manipulation.

Mais non, il ne revient pas. 

Dans la gare bondée, de malheureux stewards sont chargés (et surchargés) d'aider les voyageurs en détresse.
Ils ne savent rien. Le train a disparu et personne ne sait où il est!
Le train fantôme quoi!

Nous allons dans la longue file qui stationne devant LE guichet des renseignements afin de savoir si eux en ont (des renseignements) et sinon, ce qu'il est possible de faire. 
Moi qui lis justement en ce moment un Carlos Ruiz Zafon où il est question d'un train fantôme en flamme, je me demande si ce n'est pas un signe du destin. Devons-nous nous obstiner???
Depuis la file, je surveille quand même encore le tableau des départs. Oh espoir ...

Espoir ... récompensé.
Le 9h54 est a nouveau affiché!!!

Henri va vite vers un steward et le lui signale.
Le pauvre n'est même pas encore au courant.
C'est la confusion totale au dispatching. Entre retards, annulations et annonces, ils ne savent plus ou donner de la tête.
Le steward nous conseille d'aller voir directement sur le quai, ce que nous faisons.

Le train est bien dans la liste des "départs à confirmer".
Il y restera pendant un temps qui nous semble bien long.


Et d'un coup, il dépasse tous les autres et est annoncé dans la minute qui suit.
Le voilà enfin! Nous nous y installons confortablement. Direction Mons et les Trolls.
Finalement nous partons avec un retard de 50 minutes.

A Mons, il nous faudra encore trouver l'entrée du Festival, et cela sous une pluie battante.
J'avoue que cela nous a un peu (beaucoup) refroidis. Nous ne sommes plus de très bonne humeur, nous avons froid et nos chaussures sont trempées!

Mais, une fois entrés (enfin), la magie du festival opère vite.
D'autant plus que nous avons très vite repéré LA table du festival. Tous nos favoris y sont ou en sont proches.

J'ai d'abord vu Bruno Brucero, notre ami et illustrateur breton.

IMG_5683 m (Large)

A sa gauche, Krystal Camprubi que nous avions rencontrée en septembre 2016.

IMG_5646 m (Large)

Au bout de la table, à droite, Claudine Glot.
Nous avons enfin pu lui parler (nous n'en avions pas eu l'occasion à Arras).
Et lui parler de quoi ... mais de Brocéliande, bien sûr!

IMG_5667 m (Large)

Claudine Glot porte toujours de merveilleux chapeaux. J'aime ce bleu!

IMG_5670 m (Large)

Entre Bruno et Claudine, Séverine Pineaux, une merveilleuse illustratrice.

IMG_5676 m (Large)

Le regard malicieux et pétillant!

IMG_5682 m (Large)

Pendant que nous discutons avec nos amis, une merveilleuse apparition s'approche.

IMG_5650 m (Large)

IMG_5661 m (Large)

Pour nous, ce joli papillon noir et or déploie ses ailes! 
Cette dame participe au concours de costumes dans l'après-midi.
Si elle n'a pas gagné au moins un prix ... c'est que le jury dormait!

IMG_5662 m (Large)

Et puis, nous retrouvons avec le plus grand plaisir, Laëtitia Reynders et son mari Alain.

IMG_5684 m (Large)

Nous croisons encore quelques costumés. Deux beaux échassiers.

IMG_5645 m (Large)

IMG_5686 m (Large)

IMG_5691 m (Large)

Le très sympathique Mao Dez.

IMG_5701 m (Large)

Lui, ce n'est pas un costumé, mais l'un des immenses personnages de la décoration.

IMG_5699 m (Large)

C'est d'ailleurs devant lui que  le groupe PerKelt vient nous enchanter avec ses rythmes celtiques.

IMG_5704 m (Large)

IMG_5705 m (Large)

IMG_5709 m (Large)

Nous passons devant la boutique de Flouch, mais il est très occupé et nous n'avons pas l'occasion de l'approcher.

IMG_5695 m (Large)

Il en est de même pour Charline, une très gentille et talentueuse dessinatrice rencontrée à Arras.
Nous sommes très heureux de voir qu'elle a autant de succès!

IMG_5714 m (Large)

Ce festival a lieu tous les deux ans.
Si les invités sont toujours aussi prestigieux, il est fort possible que nous y retournions.

Encore de beaux souvenirs et de belles rencontres!

A bientôt.

Annick