Et si, en ce jour bien gris, nous retournions en Bretagne pour admirer la lumière de septembre?

Il y a la lumière qui joue avec la forêt et nous révèle les couleurs changeantes des fougères et des sous-bois.

DSC03329 m (Large)

DSC03371 m (Large)

DSC03378 m (Large)

DSC03316 m (Large)

DSC03367 m (Large)

DSC03368 m (Large)

DSC03321 m (Large)

Il y a la lumière qui attire le regard vers la beauté d'une feuille, d'une pierre, ...

DSC03325 m (Large)

DSC03381 m (Large)

DSC03394 m (Large)

... ou d'un paysage.

DSC03345 m (Large)

20191003_104803 m (Large)

DSC03456 m (Large)

Il y a la lumière qui se voile de nuages et rend les paysages plus mystérieux.

DSC03441 m (Large)

DSC03435 m (Large)

DSC03448 m (Large)

DSC03560 m (Large)

Et celle qui est complice de ces mêmes nuages pour nous offrir des ciels féeriques !

20191003_102727 m (Large)

20191003_104755 m (Large)

20190926_200704 m (Large)

20190926_201019 m (Large)

20190926_201227 m (Large)

20190926_201338 m (Large)

Je vous retrouverai bientôt avec des articles sur quelques endroits que nous avons visités ou re-visités pendant nos vacances en Brocéliande.

Mais, avant de vous quitter, je réponds à Babeth : oui, c'est bien le bouchon l'intrus !
Mais, je comprends que MJF ait pensé au "rond avec des petits points". J'ai un tampon qui imprime ce genre de motif. Mais, ici, il s'agissait du plus gros calice de mes coquelicots. Il m'a surprise, moi aussi, par la netteté et la régularité du motif créé.
Merci à vous deux d'avoir joué le jeu.

Passez un bon WE.
A bientôt.

Annick