Cette année, donc, c'est nous qui sommes allés en Alsace, chez Roger et Colette.
Nous savions que Roger avait quelques soucis de santé cette année et nous avons été désolés d'apprendre, en arrivant chez eux, qu'il ne nous accompagnerait pas le lendemain, lors de l'excursion prévue avec le club de seniors d'Artzenheim.

Colette m'avait avertie que cette journée, prévue de longue date, tombait dans les jours que nous avions choisis pour notre séjour.
Mais cela ne nous dérangeait pas ... nous ferions connaissance avec leurs voisins, nous visiterions un site de la première guerre mondiale, nous irions manger dans une ferme-auberge et puis notre journée se terminerait par la visite d'un jardin. 

Donc, le jeudi matin, nous partons avec Colette vers le lieu de rendez-vous du groupe.
D'une manière assez rigolote, Colette nous présente : "Je vous amène deux étrangers ... des Belges!"
Peu de réaction ... peu de sourires, quelques rares signes de main, quelques bonjours, quelques regards ... 
Peut-être ce groupe est-il si soudé qu'il faut quelques temps pour s'y sentir un peu à l'aise ... mais refroidis nous étions!
Alice (au Pays des Merveilles) aurait parlé de "non-accueil".
La seule personne qui soit venue vraiment nous parler est d'origine allemande mais intégrée au groupe depuis déjà de nombreuses années.
Ceci explique peut-être cela.

Nous montons ensuite dans la voiture de Colette pour nous rendre au "Vieil Armand" ou "Hartmannswillerkopf".
Quand nous avons su qu'un guide nous accompagnerait pendant environ une heure, nous avons compris que nous n'irions pas sur le site lui-même.
Et, en effet, nous avons visité le tout nouvel Historial (très bien aménagé) et le Monument National. Le site "physique", nous l'avons vu de loin et nous nous sommes promis d'y retourner lors d'un autre séjour.

Nous sommes ensuite partis vers la ferme-auberge (un concept qui n'existe pas chez nous, du moins à ma connaissance).
Celle-ci est située tout près du Grand Ballon d'Alsace ... un panorama magnifique. 
Le repas était vraiment très bon, mais malheureusement, la salle était très petite, nous étions 40 et les conversations presque impossibles.
Nous y sommes restés près de trois heures!

La visite suivante était celle du Parc de Wesserling. Henri et moi n'espérions qu'une chose ... enfin profiter d'un bon bol d'air.
Et, c'est là, je le crains, que les intrus se sont faits remarquer.
Le billet d'entrée était valable pour le musée du textile et pour les jardins. Le visiteur pouvait choisir librement son parcours.
L'organisatrice de la journée souhaitait visiter le Musée avant les jardins. 
Pas nous.
Nous avons donc fait savoir que nous n'étions pas intéressés pas le musée et que nous aimerions visiter uniquement le jardin.
Dans notre esprit, cela ne concernait que nous, mais, du coup, tout le monde nous a suivis, dont certains à contrecoeur, j'imagine.

Voici les photos de la journée.

La petite cabine à droite a particulièrement impressionné Henri. Il s'agit d'une cabine de protection pour le radio, et Henri était ...opérateur télécommunications lors de son service militaire!

Planche 01

Planche 02

Planche 03

Le parc de Wesserling, des bancs, des chaises, ... 

Parc 01 (Large)

... des miroirs pour voir si on est jolis, des conserves ... digestes, ou non, des petites et grosses bébêtes! 

Parc 02 (Large) 

Parc 03 (Large) 

Parc 04 (Large)

Le lendemain, après un excellent Baeckeoffa  "maison" (peut-être bien la recette que je préfère !!) , nous sommes partis, avec Roger cette fois, pour visiter la ville d'origine de Colette, Dambach-la-Ville.
Une très jolie ville fortifiée que nous visiterons certainement plus longtemps une autre fois.
En effet, nous nous sommes arrêtés chez Lucie, la cousine de Colette. Elle est viticultrice et ses vins sont absolument divins!
Nous n'avons bien sûr pas dit non à quelques dégustations.

Planche 01

Planche 02

Voilà un petit compte rendu de nos journées chez Colette et Roger.
Merci à vous deux pour votre accueil.
Merci pour tous les bons petits plats préparés par l'un ou l'autre (mmmhhh, la soupe de Roger!!).

Dans quelques jours, la suite de notre séjour, un peu plus dans le nord, à Kienheim, non loin de Saverne.

A bientôt.

Annick